Publié : 21 décembre 2009

L’aventure du mètre 2005-2006

Une aventure scientifique sous la révolution :
Projet de la classe de seconde 6 pendant l’année 2005/2006.

Un projet pluridisciplinaire dans une classe de seconde : mathématiques, français, histoire-géographie

« Salut, citoyenne commerçante, je voudrais une banne de charbon de bois, un muid de sel, deux camuses de vin et trois écuelles de blé… » Pas facile de faire son marché avant l’invention du système décimal. Mais pas simple non plus de l’inventer ! A partir de 1792, on bûche sur le mètre. Les astronomes Delambre et Méchain mettent sept années à calculer, à pied, à cheval et en voiture, l’arc du méridien compris entre les parallèles de Dunkerque et de Barcelone. Le mètre sera la dix-millionième partie du quart de ce méridien. Pour mener à bien leurs mesures, ils utilisent le principe de la triangulation (voir le dossier « mesure d’un méridien par triangulation ») : ils se hissent sur les points culminants rencontrés au cours de leur périple (clochers, tours, sommets), lorsqu’ils ne sont pas obligés, ironie de l’histoire, d’ériger des échafauds pour pallier les faiblesses du relief.

Jean Sylvain Bailly, astronome
Tour à tour arrêtés et pris pour des émigrés royalistes ou des espions à la solde de l’Espagne par les sans-culottes, Méchain et Delambre doivent se jouer des convulsions de l’Histoire. Commencée au crépuscule de la Monarchie, la mesure s’achève à l’aube du Consulat. Au bout du compte, ils sont parvenus à accoucher d’une mesure « pour tous les temps, pour tous les hommes » selon le mot de Condorcet. Le mètre devient le signe de l’égalité. Le même principe de triangulation permettra plus tard de calculer avec justesse les distances en France et de dessiner la carte exacte de celle-ci.
Cette aventure est relatée par le mathématicien-vulgarisateur, Denis Guedj, dans un roman, La Méridienne, publié en Pocket (1997). Les élèves étudieront ce roman en classe de français. Denis Guedj a également publié Le Mètre du monde, une approche historique, de l’aventure du Mètre utile aux professeurs (Seuil, 2000) et, dans la collection Découvertes Gallimard, La Révolution des savants, pour élargir au siècle des Lumières. Ce sont nos bibles et beaucoup d’éléments que l’on trouvera sur ce site, y compris certaines illustrations, seront issues de ces ouvrages.

I- Le Projet et ses objectifs

  • Un travail en équipe : mettre nos compétences en commun et montrer aux élèves que littérature, histoire, géographie et mathématiques peuvent faire bon ménage et qu’en tous cas, chez les savants des Lumières, il n’y avait pas de cloisonnement.
  • C’est au programme ! La Révolution fait partie du programme de seconde en histoire ; la cartographie , le calcul sur les échelles, de celui de géographie. Le roman est au programme de seconde en français ; la triangulation met en jeu des compétences en géométrie…

Ouvertures :

  • Sur les matières : il s’agit pour les élèves de voir une application pratique des Mathématiques et de découvrir que les sciences ne sont pas toujours une affaire de cabinet et de laboratoire. Une découverte s’inscrit aussi dans une histoire, un contexte qui l’a favorisée : celui des Lumières. Elle est parfois une véritable aventure pleine de dangers et à laquelle les scientifiques sacrifient tout dans une véritable passion.
  • Sur l’extérieur : dans les musées, où les découvertes scientifiques et leur époque s’incarnent dans des objets concrets. Deux sorties à Paris : au Musée des Arts et Métiers où il existe un parcours sur l’histoire du mètre dans lequel on peut voir un cercle répétiteur qui a servi au calcul de la triangulation et le laboratoire de Lavoisier (prévoir un conférencier) ; au Musée Carnavalet pour découvrir le Paris de la Révolution et des savants (prévoir également un conférencier). On peut également visiter l’Observatoire ou organiser, le soir, si le temps le permet, une visite à l’observatoire de la ville la plus proche (s’il existe) afin de faire un peu d’astronomie.
  • On peut également, plutôt au printemps, organiser une sortie et faire faire aux élèves des mesures grâce au bâton de Jacob.

Documents joints